Glossaire optique

 

Termes techniques principaux

La prescription médicale optique comporte des termes techniques compliqués, pas toujours faciles à interpréter pour un néophyte. Nous avons néanmoins besoin de ces informations pour fabriquer vos lunettes à votre vue.

Vous trouverez donc ci-dessous un glossaire expliquant simplement les termes techniques principaux.

Si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires à ce sujet, veuillez contacter notre service client.

Les éléments fondamentaux de l'oeil

La cornée

Elle correspond à la première lentille de l'oeil. Elle participe au processus de la vision.

Le cristallin

C'est une lentille à l'intérieur de l'oeil qui permet d'effectuer la mise au point de façon à voir net de loin comme de près. La variation de la mise au point se fait grâce à la souplesse du cristallin, tel un autofocus pour appareil photo. Ce phénomène s'appelle l'accommodation.

La rétine

Elle tapisse l'intérieur de l'oeil et est constituée de plusieurs cellules nerveuses (cônes et batônnets), qui transforment l'image formée par l'oeil en influx nerveux.

Les défauts de vision

La myopie

La myopie est un défaut visuel qui affecte essentiellement la vision des objets éloignés. L'image des objets regardés se forme en avant de la rétine et le myope voit mal de loin et bien de près.

Pour le myope, la distance de vision nette est d'autant plus courte que la myopie est forte.

La myopie se compense  avec un verre négatif ( divergent ou concave ). Le verre négatif est épais au bord et fin au centre. Le principe est de repousser l'image de l'objet éloigné sur la rétine et de restituer une vision nette jusqu'à l'infini.

L' hypermétropie

L' hypermétropie est un défaut de vision qui affecte essentiellement la perception des objets rapprochés. L'image des objets regardés ne se forme pas sur la rétine mais légèrement en arrière de celle-ci. Il s'ensuit un défaut de mise au point qui rend la perception des objets proches floue.

En cas de faible hypermétropie, la personne voit correctement de près , mais cet effort peut provoquer de la fatigue oculaire.

L'hypermétropie est compensée avec un verre positif ( convergent ou convexe ). Le verre positif est plus épais au centre qu'au bord. Le principe est conçu pour remettre l'image de l'objet sur la rétine.

L'astigmatisme

L'astigmatisme est un défaut de vision relativement fréquent. Il est généralement dû à la courbure de la cornée, dont la forme est légèrement ovale au lieu de ronde. L'astigmate a une vision imprécise aussi bien de loin que de près.

L'astigmatisme peut être associé à la myopie, l'hypermétropie ou la presbytie.

L'astigmatisme est compensé par des verres cylindriques ou toriques. L'épaisseur du verre varie selon les puissances.

La presbytie

La presbytie n'est pas un défaut visuel mais une évolution naturelle de la vue. La presbytie apparaît à partir de la quarantaine et elle est inéluctable. Ce phénomène est dû au vieillissement du cristallin, qui entraîne une perte des capacités accomodatives (difficultés de mise au point) de l'oeil. Cela se traduit par une difficulté croissante pour voir de près.

Il y a plusieurs types de verres pour corriger la presbytie :

  1. Verres simple de lecture : il ne corrige que la vision de près, à environ 40cm. Pour voir de loin, vous devez en permanence ôter vos lunettes ou regarder par-dessus.
  2. Verres mi-distance : ils permettent de voir net de près et dans un champ de vision plus étendu. Ils sont en général sollicités par les informaticiens.
  3. Verres multifocaux : à ce niveau nous parlons de verres progressifs.

Eléments de la prescription

Sphère ( abrév. Sph)

La sphère s'exprime en dioptrie.

La sphère caractérise le degré de myopie, si elle est précédée du signe -, et l'hypermétropie, si elle est précédée du signe +.

Cylindre ( abrév. Cyl.)

Le cylindre s'exprime en dioptrie. Il compense l'astigmatisme.

L'indication du cylindre n'est pas obligatoire dans tous les cas mais uniquement pour une déformation de la cornée. Si vous avez sélectionné un cylindre, il faut obligatoirement indiquer la valeur pour l'axe. La valeur du cylindre se trouve généralement sur l'ordonnance en deuxième position sur la gauche et peut avoir un signe positif ou négatif.

Axe (abrév. A)

La valeur de l'axe (A) est importante pour le choix d'un verre.

Avec la valeur de l'axe, on indique celui du cylindre sur le verre de lunettes.

La valeur de l'axe indique dans quelle direction les verres doivent être posés sur la monture, où se trouvent les endroits épais ou plus minces. Cette valeur se situe entre 0 et 180 et n'a pas de signe positif ou négatif, mais elle peut être indiquée en degrés, p.ex. 178°. Cette valeur vous est communiquée par votre ophtalmologiste ou un opticien. La valeur de l'axe est identifiée sur l'ordonnance par un « A ». En général, vous trouvez cette valeur en troisième position à droite sur votre ordonnance.

Il ne faut indiquer la valeur de l'axe que si vous disposez également d’une valeur de cylindre.

Une valeur d'axe est toujours indiquée en degrés (°). Elle ne peut pas être inférieure à 0 ni supérieure à 180. Il y a toujours deux valeurs – pour l'œil droit et l'œil gauche.

Prisme

Les prismes sont utilisés en lunetterie pour corriger les anomalies de convergence oculaire (Phories) pouvant éventuellement entraîner une diplopie (Vision dédoublée d’un même objet).

Attention si le champ "prisme" est renseigné sur votre ordonnance, vous ne pouvez pas acheter de lunettes chez nous. Il s'agit, dans ce cas, d'un défaut d'angle de la vue, qui nécessite une adaptation particulière à vos yeux.

Dioptries (abrév. Dp)

La dioptrie est une unité de mesure pour indiquer la puissance des verres pour faire converger l'image sur la rétine.

La dioptrie est égale à l'inverse de la distance focale mesurée en mètre.

La distance focale est la distance requise pour voir un objet avec netteté.

Par exemple, un myope de -1 dioptrie peut voir distinctement sans lunettes  les objets situés à l'intérieur d'une distance d'un mètre mais ce qui est situé plus loin est flou. Il a besoin d'un verre de -1 dioptrie pour voir net. Un myope de -2 dioptries ne peut voir les objets clairement que s'ils sont situés à 50cm ou moins. Il a besoin d'un verre de -2 dioptries( distance focale= 0,5m. dioptrie= inverse de la distance focale= 1 divisé par 0,5m = 2).

Inversement un hypermétrope qui a besoin d'un verre de +1 dioptrie peut voir nettement les objets situés à plus d'un mètre mais ce qui est situé plus près est plus flou. Un hypermétrope de +2 dioptries peut bien voir les objets situés à plus de 50cm, mais pas ceux qui sont plus rapprochés.

Ecart pupillaire (abrév.EP)

L'écart pupillaire (EP) est la distance entre les pupilles mesurée en millimètres (mm). On peut aussi bien indiquer la distance totale, de p.ex. 65 mm, que les valeurs individuelles pour chaque œil, D32,5 mm G32,5 mm (32,5 mm + 32,5 mm = 65 mm)

Vous trouverez cette distance sur votre certificat pour vos lunettes ou sur l'ordonnance sous la rubrique PD(Pupille Distance). SI vous ne connaissez pas cette distance entre vos pupilles, vous pouvez la mesurer vous-même grâce à ce document PDF.

Attention, cette mesure est importante pour la réalisation de vos lunettes. Elle nous permet de centrer vos verres.

Un exemple pour la compréhension des indications figurant sur le certificat pour vos lunettes :

SI vous trouvez l'indication « PD: 30/34 », cela signifie une distance de 30 mm pour l'œil droit et de 34 mm pour l'œil gauche. (La PD totale correspond donc dans ce cas à 64 mm)

L'indication du cylindre n'est pas obligatoire dans tous les cas mais uniquement pour une déformation de la cornée. Si vous avez sélectionné un cylindre, il faut obligatoirement indiquer la valeur pour l'axe. La valeur du cylindre se trouve généralement sur l'ordonnance en deuxième position sur la gauche et peut avoir un signe positif ou négatif.

Question?
Contactez-nous au numéro:
02/304.22.88
lun.-jeu. de 9h30-13h et 14h-18h
ven. 9h30-13h et 14h-16h
Nouvelles montures Originales, colorées, élégantes, extravagantes, classiques, rares, raffinées… Il n’y a pas assez de mots pour en parler.